Découverte du couch-surfing


Posté le 9 septembre, dans Non classé. Pas de commentaires

C’est presque la fin… Au programme du jour, découverte du couch-surfing.

Lundi 13 juin, 8:28 – je suis dans le ferry qui me ramène sur le “continent”, après avoir bien profité de ma petite île. La mer est calme et le soleil a fait son grand retour. Pour combien de temps?!

10:12 – le bus vient de me déposer à Galway. Pendant une bonne partie du trajet, j’ai eu le mal des transports. J’ai encore la nausée. C’est assez désagréable.

12:26 – je viens de récupérer ma nouvelle voiture de location. Direction le Connemara. On the road again! A gauche, toujours.

14:29 – j’arrive à l’abbaye de Ross Errilly. Elle est en ruine et semble abandonnée et pourtant une musique mystérieuse s’en dégage. J’espère que ce n’est que le vent qui joue sur les clôtures voisines…

14:47 – l’abbaye est colonisée autant par les moutons que par les corneilles. C’est particulier.

14:55j’apprécie vraiment cette sensation d’exploration. L’impression de découvrir quelque chose qui aurait du rester caché. La musique de la grille et le bâillement des corneilles sont un super bonus qui  contribuent grandement à l’atmosphère du lieu.

17:37 – arrivée à Ashford Castle, l’école de fauconnerie1 et mon point de rendez-vous. Le lieu est magnifique, je traverse un golfe bien entretenu, parsemé d’arbres plusieurs fois centenaires!

18:33je suis chez Laitha, mon hôtesse écossaise. Elle est arrivée en Irlande en début d’année. Elle semble très sympathique et me propose de me présenter les rapaces demain!

23:29 – je rentre du pub où nous avons passé la soirée avec les collègues de mon hôtesse. Cela s’est très bien passé.

Je suis dans un lit chez une étrangère; c’est officiel, je suis un couch-surfer.

  1. http://www.falconry.ie/ []

D'autres articles de la série





Billets récents

Quoi de neuf sur le blog? Retrouvez les derniers articles publiés

Retour d’Islande, impressions à chaud

Apres presque un mois de vadrouille, me voila de retour à Reykjavik, la petite grande capitale de l’Islande. Me retrouver ici me ramène assez...

Gérer sa première rencontre avec un ours
Dans la vie d'un homme il y a des situations cruciales où il vaut mieux éviter de merder: un premier rendez-vous, un entretien important…...
Marche avec les ours
Quand on aime les grands espaces, il est fréquent d'évoluer chez nos amis les bêtes: les loups, les ours ou autre carcajous… Quand je...